logo

St Bertrand d'Antan - Bâtiments et Rues

 

 

Agriculture   Artisans et Commerce   Bâtiments   Cathédrale/Culte   Chasse  Ecole   Fêtes et festivités    Fouilles archéologiques   Passetemps   Personnalités   Sport

Réparations à la cathédrale.


       
Aujourd'hui, les visiteurs viennent en masse à Saint-Bertrand pour voir les vestiges romains, le pittoresque village médiéval mais surtout la cathédrale. Bien que cela apporte des revenus au village, la cathédrale doit être entretenue et cela a un coût conséquent. Récemment, il y a eu des réparations à la structure du toit et il y a eu également la réfection du trésor. Et cela n'est pas nouveau: en 1884, la cathédrale a été entourée d'échafaudages pendant de longs mois tandis que la tour était sécurisée et la partie supérieure insolite de la tour, en bois, mise en place. Si vous regardez attentivement la photo, vous pouvez voir, à cause de l'état de l'échafaudage en bois, que les règles de sécurité étaient presque inexistantes à l'époque. Cela n'empêchait pas un travail remarquable de qualité.

 

 

 

L'Ancienne Gendarmerie


  
Le bâtiment situé en ville haute, connu comme l'Ancienne Gendarmerie de St-Bertrand est depuis 1985 le musée départemental d'archéologie, mais il était déjà un musée pendant de nombreuses années jusqu'à la fin des années 70 ; les derniers gardiens ont été OIRY Fabien et SOULE Noël.. En plus d'être la gendarmerie, il a rempli diverses autres fonctions dans le passé. Pendant la première guerre mondiale, il a été utilisé comme hôpital pour les soldats blessés.
Son jardin en terrasse avec vue sur la plaine de Montréjeau est très apprécié et reçoit des expositions, des camps médiévaux durant la saison estivale.

 

Rue Rixens


André Rixens et sa famille devant l'évêché

Comme signe des temps, l'année dernière, toutes les maisons de la commune de St-Bertrand de Comminges ont été numérotées et les noms de certaines rues ont changé. Puisque le bureau de poste n'est plus là, la rue de la poste sera désormais connue sous le nom de rue Rixens. Mais qui était André Rixens?

Jean-André Rixens est né à St Gaudens en 1846 et y a fréquenté le collège. De là, il a progressé aux écoles des Beaux-Arts de Toulouse et de Paris. De ces débuts, par les années 1880, il avait acquis une grande notoriété en tant que portraitiste et peintre de sujets historiques, et plus tard avec la peinture des paysages. En 1889, il a été nommé Chevalier de la Légion d'Honneur. Pendant la première guerre mondiale, il s'est réfugié à St-Bertrand où il a acheté et restauré l'ancien évêché. Il y a résidé avec son épouse Eugène et leurs filles Carmen, Paulette et Léa. Après la guerre il a réalisé le monument aux morts du village. Il est mort à Paris en 1925.


 

Le Barbacane

 

Porte Cabirole

 

L'évêché                                                                 L'ancienne poste ou maison Bridaut

 

Maison du XVIème                                           Reste de l'évêché primitif      

 

Hôtel de Comminges

 

Porte Majou                                                                                                                                      Le Plan

La gare qui n'en a jamais été

Beaucoup de choses sont racontées sur le village de Saint-Bertrand y compris de nombreuses histoires et légendes concernant l'époque antique et le moyen âge. Elles sont généralement basés sur des faits, bien qu'elles puissent avoir été modifiées presque au-delà de la reconnaissance des événements originaux.

Un exemple plus moderne, que nous avons entendu plusieurs fois raconté dans le village, concerne l’école actuelle : le bâtiment aurait été construit à l'origine pour servir de gare à Saint-Bertrand sur un tracé proposé de la voie ferrée entre Montréjeau Gourdan-Polignan et Luchon. Cet itinéraire aurait dû passer près du château de Barsous et l'histoire nous raconte que le propriétaire a refusé de laisser la ligne traverser ses terres. Un autre itinéraire ayant été choisi via Labroquère, le chemin de fer n'est jamais arrivé à Saint-Bertrand et le bâtiment a été transformé en école.
 
Cette histoire est-elle vraie? L'école était-elle autrefois destinée à être la gare?

Un rapide coup d'œil sur le bâtiment semble soutenir l'idée. Il consiste en un bâtiment central principal avec une aile de chaque côté comme on en trouve dans de nombreuses petites gares. L'entrée principale se trouve au milieu de la section centrale comme c'est généralement le cas pour une gare de compagne et les angles des murs, l'encadrement des fenêtres et portes sont tous en brique rouge typique de nombreux bâtiments ferroviaires de la fin du 19ème siècle. Les preuves visuelles semblent convaincantes et il aurait été étrange si ceux qui choisissaient le tracé de la ligne du chemin de fer n'avaient pas envisagé une gare à Saint-Bertrand, important chef-lieu à l’époque.

Cependant, il y a des doutes que cela soit le cas. Il est peu probable que la compagnie ferroviaire ait construit un bâtiment de gare avant de valider le tracé de la voie ferrée et les dates ne concordent pas. La déclaration d'utilité publique de la ligne fut décrétée le 14 décembre 1865 et la ligne proprement dite fut ouverte le 17 juin 1873. Une plaque dans le mur de l'école nous dit que le bâtiment a été édifié en 1909 et ouvert en 1910 par le maire M. Henri Barousse, quarante ans donc après l'ouverture de la voie ferrée. Au début du 20ème siècle, de nombreuses écoles ont été construites avec une aile pour les garçons et une autre pour les filles et un appartement pour l’instituteur/l’institutrice à l’étage, et l’utilisation de brique autour des fenêtres et des portes est courante sur les bâtiments publics de l'époque.

Il est fort possible que l'emplacement de l'école actuelle aurait été choisi pour la gare si la ligne était arrivée à Saint-Bertrand mais le chantier n'a jamais démarré. Mais peut-être vous avez des preuves du contraire...

 

 

Agriculture   Artisans et Commerce   Bâtiments   Cathédrale/Culte   Chasse  Ecole   Fêtes et festivités    Fouilles archéologiques   Passetemps   Personnalités   Sport

 

© Comité des Fêtes de St-Bertrand de Comminges 2021.